Page 8 : Mon récit de course "La Chalouette 2009"

link
Comme prévu, je parts plus tôt pour avoir le temps de m'échauffer. 
Arrivée à 8H45, je passe à la caisse et retire mon dossard. Il est 9H00, je vais trottiner 20 minutes (FC à 70/75%)
En revenant, je retrouve une bande de copains. Le départ doit être donné à 9H30, on se rassemble tous dans le champ, on se tape la pose pour la photo et attendons le coup de feu.

Et pan,  tout le monde pousse des cris de joie. Le début de parcours est déjà en grimpette sur environ 500m, j'y vais prudemment. Puis, le plat dans les chemins à travers champs. Là,  j'ai l'habitude. Je suis à 80/85% de ma FCM. Les plus rapides sont déjà à au moins 6/700 m devant et moi, ben comme d'hab, suis dans la queue. C'est pas grave, j'ai encore du monde derrière moi, bon ok, pas beaucoup, mais c'est pas moi la dernière...
A environ 3 kms, je vois un petit bois de jeune cerf. STOP. Je fais demi- tour pour le prendre. J'adore. Ce sera mon premier tropheé.  Les filles se sont décrochées, je n'insiste pas pour les rattraper. Là, celui de derrière s'est rapproché,  il est juste derrière mes talons,  on se tape encore la causette. 1er ravito, il de s'arrète pas et prendra  ma place, c'est pas grave. Il passe son chemin, moi, j'en profite pour m'enfiler 3 gobelets d'eau.
Peu de temps après, j'entends pousser des cris et des rires.  La rivière ne doit pas être bien loin. J'espère à ce moment qu'il n'y en aura pas encore une qui se sera étalée dedans comme l'année dernière. C'est bon, j'y suis, y'a personne. Ouf.  Pendant quelques minutes, il n'est pas très agréable de courir avec les pieds inondés, mais c'est un détail que j'ai vite oublié. Vers le 7ème kilomètre, dans les bois, y'a une côte de dingue. Elle est usante. J'en vois certains devant la franchir en marchant les mains sur les cuisses, mais bon, ils sont devant. Je veux essayer de gratter quelques mètres, mais c'est hyper dur. Une vraie piste noire.  Cà grimpe en serpentant. Bientôt, je vois les maisons, elles sont derrières moi, et en dessous de moi. On remonte jusqu'à retrouver la plaine. Purée j'ai les jambes en feu. Dur de relancer.  10ème kilo, je regarde mon temps, j'ai 1H01'28.
Je m'arrête au 2ème ravito pour 3 autres gobelets d'eau. Plus que 1 kilo, mais je sais qu'il reste la plus mortelle.  Je n'ose même pas y penser. Elle vous achève un bourricot.... Mais au bout, c'est le stade et l'arrivée, alors, faut y aller. Dans cette côte, j'en profite pour rattraper mes amies. Bon, j'ai encore râté l'arrivée. Une femme donne nos noms et le numéro de dossard. Je crois que c'est la fin, Je m'arrête. Et une autre sur son tabouret me dit "c'est là...." il faut continuer une dizaine de mètres, je perds une dixaine de secondes. 
Bon, c'est mieux que l'année dernière. J'ai gratté 4'20.
 
Résultat final : 1H14'12 (8,89km/h) avec une moyenne fc à 89%,

Je ne regrette pas une seule seconde de ce temps. J'ai fais ce que je pouvais, quand je pouvais et me suis donnée au maximum.

Je suis encore contente de moi. (sans aucune prétention)
http://chalouette.course.free.fr/page_photo_2009.html