Page 12 : 20 kms de Paris

Ma première participation aux 20kms de Paris :
Comme toujours, mon homme m’accompagne ; Rendez- vous au point rouge comme convenu. Je fais la connaissance de quelques membres du club.
Voilà, c’est parti. J’ai la forme dans la tête, car je ressens vite les restes de Paris- Versailles, la fatigue musculaire est encore présente. Je sais combien 20kms représentent pour moi et que ça ne va encore pas être facile. Je trouve le temps long… J’ai aperçu par hasard le meneur d’allure pour 2H15 et reste dans le groupe mais je le perds au 2ème ravitaillement. Je ferai un petit bout de chemin avec un monsieur avant de décider d’accélérer un peu.
J’ai souvent soif, heureusement que j’ai gardé une bouteille à la main. Vers le 14ème, les choses ont commencé à se compliquer. Les raideurs musculaires refont leur apparition. Je me mets régulièrement sur le côté pour m’étirer, (je me souviens d’une mémorable crampe à la fin de Paris/Versailles, elle m’avait creusé le mollet de telle sorte qu’on aurait put y placer un œuf de caille, ouille.) Puis, j’ai eu des sueurs froides à un certain moment. Je vois le panneau 18, j’alterne marche et course. Je repars lorsque je vois les bouées de l’arrivée et fonce sur les derniers mètres. Quelle fatigue dans les jambes ! Je suis complètement assoiffée, affamée et me jette sur le ravitaillement qui nous est distribué. Je retrouve mon homme. Je fini mon pique- nique avant de regagner la voiture.
Fini ces 20 Kms en 2H27,07
Classement : 21374/ 21923
Peut mieux faire, enfin, je crois. L’année prochaine me le dira.